Masao HAIJIMA

Haijima

"La lumière, l'espace, le temps"

Dora Vallier, en préface du catalogue d'une exposition d'Haijima en 1995, écrit: "je regarde les paysage Parisiens de Masao Haijima, ces rues de Paris tant de fois peintes par tant d'artistes, ces monuments célèbres, l'alignement des façades bien connues, l'échelonnement des toits - n'est-ce pas à l'évidence un sujet pictural piégé par le cliché? Et pourtant..."

Haijima pose lui-même par ailleurs cette question directe au regardeur du tableau: " Vous, dites moi si vous sentez ma culture japonaise à travers mes tableaux?"

En écho de ces lignes, je placerai cette réflexion de Gombrowicz, extraite de son journal (1957-1960): "...Voici une fresque de Giotto, je ne peux lui consacrer trop de temps, mais j'ai confiance, je suis sur que quelqu'un d'autre l'a contemplée, l'a examinée...C'est alors qu'une idée fatale m'a surpris: et si cet autre n'existait pas? si chacun de nous se libérait sur un autre de la tâche de regarder et si nous nous transmettions de main en main ce trésor jusqu'à l'anéantir?..."

 

  

 

 1949 Masao Haijima est né le 23 avril à Tokyo.

A partir de 1965, parrallèlement à l'école secondaire, préparation des concours d'entrée aux écoles des beaux-Arts du Japon, avec quotidiennement des dessins au fusains d'après les plâtres.

A l'école des Beaux-Arts Sokei de Tokyo, il apprend les techniques anciennes de la peinture occidentale et s'intéresse particulièrement à la peinture Flammande du XVe siècle, notamment Van Eyck et Wan Der Wayden. Après son diplôme, installation à Paris en 1973 et copie de l'Annonciation de Wan Der Wayden du Musée du Louvre.

Réalisations particulières:

1996 Sculptures de Pierre et bois pour le musée archéologique de Samara, Picardie

1998 Sculpture pour la Cogedim, Paris.

2006 Sculptures en plein-air pour le festival ARCOTEC, La Ferté Bernard, Nantes.